La Direction des Eaux et Forêts en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), a organiser un atelier de formation sur la méthodologie d’évaluation des opportunités de restauration des paysages et forêts dans la préfecture de Faranah ce jeudi, 06 février à Conakry. L’Objectif, c’est appuyé le gouvernement guinéen dans le respect de ses engagements en matière de changement climatique.

Dans son discours d’orientation, le représentant du FAO, Abdoulaye Diaga Bah a parlé de l’importance du partenariat qui existe entre son institution et le gouvernement guinéen. « Le partenariat entre la FAO et le Ministère de l’Environnement a permis de développer plusieurs initiatives au tour de nombreux domaines stratégiques. Parmi lesquels, la protection de la biodiversité, la lutte contre la dégradation des sols, la gestion durable des ressources naturelles, ainsi que la lutte contre le changement climatique. Aujourd’hui encore, la FAO accompagnée par l’Institut Mondial des Ressources WRI, s’unit au gouvernement pour lancer officiellement la méthodologie d’évaluation des opportunités de restauration des paysages et des forêts »

Pour sa part, le représentant du ministre de l’environnement, le Commandant Mamadou Lamara Barry a félicité les initiateurs de cet événement « L’événement qui nous a réuni ce matin porte sur le lancement de la méthodologie d’évaluation des opportunités de restauration des paysages et forêts. Il s’inscrit dans le projet de Coopération Technique entre la FAO et le gouvernement guinéen ».

Selon lui, le gouvernement est préoccupé par les menaces qui pèsent sur la ressource forestière et qui ne ménage aucun effort pour parvenir à la restauration du paysage forestier dégradé. « Au niveau international, ce pays s’est engagé à restaurer 2million hectares de paysages forestiers », dit-il.

Barry

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here