Affaire Bolloré : La commission d’enquête guinéenne fait des précisions

0
498

L’obtention d’une concession du port conteneur de Conakry à Bolloré au détriment de Getma International continue de susciter des réactions depuis la garde à vue et la mise en examen de Vincent Bolloré par la justice française. A Conakry, la Commission d’enquête nationale sur la ‘’résiliation de la concession du Terminal à container de Getma International – Necotrans’’ a animé une conférence ce jeudi, 26 avril 2018.

Dans sa communication, le consultant et rapporteur de la commission, Dr André Camara a affirmé que  Getma International a menti  sur son offre financière et technique. Selon lui, c’est un paramètre important dans l’adjudication d’un marché public. Il a aussi parlé d’une «erreur monstre » de la part des membres de la commission ayant octroyé le marché à cette société GETMA international. Ensuite, il estime que Getma n’a pas respecté  les clauses du contrat.

Pour sa part, le président de ladite commission, Mohamed Lamine Fofana, ministre à la présidence, chargé des relations avec les institutions républicaines a indiqué que  l’affaire Getma international ne date pas d’aujourd’hui. « Octroyé à cette société en 2008, par le régime de Lansana Conté, le Terminal à container n’a pas connu de développement, juge-t-il.

Selon lui, c’est la raison pour laquelle l’Etat guinéen, après examen des défaillances constatées et entérinées lors de la soumission de Getma international, a décidé purement et simplement, de lui retirer au profit de Bolloré.

Par ailleurs, l’agent judiciaire de l’Etat à l’époque, à l’image de ses prédécesseurs, pense que Getma International n’a pas respecté aussi la procédure pendant qu’elle avait un contrat d’une durée de 25 ans. Ajoutant que le Conseil d’Administration avait demandé la suspension du contrat.

Ousmane Baga Conté

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here