Guinée : un nouveau parti sur l’échiquier politique

0
432

Ce lundi 31 décembre 2018, le Parti Guinéen de Démocratie et de Citoyenneté (PGDC) a fait son baptême de feu à l’occasion d’une conférence de presse organisée à cet effet.

Selon le secrétaire aux relations extérieures, Mamadou Bobo Sow, ce baptême se tient dans un contexte dominé presque totalement par la persistance des inégalités et des injustices dans les rapports entre administrateurs  et administrés à l’intérieur de  la Guinée. « Les avancées démocratiques et le renforcement des droits de l’homme enregistrés dans notre pays ne doivent pas masquer cette triste réalité ».

A ajouté « Nous sommes convaincus que ce baptême de feu organisé dans un tel contexte permettra à coup sûr à notre base de se maintenir en éveil et de se mobiliser pour le combat combien noble, celui de restaurer la démocratie dans notre pays. Seule cette grande mobilisation de notre base militante et partante de l’ensemble de notre peuple mènera irréversiblement notre parti, le PGDC, vers des avancées significatives dans le sens de ses objectifs. Nous devons par conséquent raffermir nos positions sur l’échiquier politique national ».

Par ailleurs, il a précisé qu’au PGDC, il n’y pas de démocratie colorée ! « On est démocrate tout simplement. C’est pourquoi, notre parti a bien voulu balayé d’un revers de la main le régionalisme qui est une attitude visant à valoriser et à défendre les intérêts et l’identité d’une région. Les seuls acquis indestructibles, ce sont les libertés : la liberté d’organisation et la liberté d’expression dont l’exploitation judicieuse permettra à notre peuple de se tenir debout et de saper ce système utilisé par certains partis politiques de notre pays » explique-t-il.

A rappeler que le PGDC a été agréé depuis le 6 octobre 2011 sous l’arrêté d’agrément A/N° 5439/MATD/CAB/DNLPR/2011.

Aboubacar Pastoria Camara 

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here