Les commissaires de l’Institution Indépendante des Droits Humains sont en conclave depuis ce mardi matin, 4 février 2020 au Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme pour échanger avec les experts de cette agence onusienne sur les règles d’éthique et les techniques de monitoring des droits de l’homme en période électorale.

Dans son propos liminaire, le Représentant de la Haut-commissaire aux droits de l’homme M. Patrice Vahard, a rappelé que le contexte actuel marqué par des manifestations, violations des droits et actes de violences occasionnant des morts, blessés et des destructions de biens, justifie l’urgence pour toutes les institutions étatiques ou non de conjuguer leurs efforts pour protéger et promouvoir les droits et libertés fondamentales. La période électorale est la meilleure opportunité pour la classe politique de démontrer leur attachement aux valeurs de respect de la vie, de participation libre et inclusive et de tolérance. C’est aussi l’occasion pour les responsables religieux et communautaires de puiser dans leurs savoirs et héritage pour partager les valeurs d’union, de paix, de justice, d’équité et d’amour.

Il revient à tous les acteurs nationaux, y compris les défenseurs des droits de l’homme, de faire preuve de professionnalisme, d’objectivité, d’impartialité et de ne pas nuire aux victimes et témoins des cas de violation et d’abus des droits de l’homme.

Les réseaux sociaux et les media sont devenus un puissant outil de mobilisation sociale et de changement constructif. Ils sont des canaux d’alerte précoce et de promotion des droits et libertés fondamentales. La responsabilité de promouvoir la culture de respect des droits de l’homme en période électorale est commune et concerne toutes les couches de la société a –t-il indiqué.

Dans son discours d’ouverture, le Président de l’INIDH, Dr Aly Diaby, a souligné l’importance pour son institution de travailler de concert avec le HCDH. Il s’est réjoui de la présence de la quasi-totalité des commissaires et a soutenu que le fait de réunir l’INIDH et le HCDH pour parler de monitoring des droits de l’homme pendant les élections est déjà en soit un succès.

Il a exprimé la disponibilité de son institution à œuvrer de concert avec le HCDH et tous les autres partenaires pour permettre la mise en œuvre des droits liés à la participation des citoyens à la gouvernance de l’État.

L’échange de ce jour fait partie du programme mis en œuvre par le HCDH pour renforcer les capacités des entités nationales en charge de la promotion et de la protection des droits de l’homme en période électorale.

Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here