Guinée: Therno Saidou Diakité plaide pour la création d’un secrétariat d’Etat pour les personnes handicapées dans le futur gouvernement

0
198

Lors du troisième recensement général de la population et de l’habitation, la Guinée a dénombré 155 885 personnes handicapées sur une population résidente des ménages ordinaires de 10 503 132 habitants. Cette réalité pousse les personnes handicapées à demander au président Alpha Condé de créer un secrétariat d’Etat chargé pour les personnes vivant de l’handicape dans le futur gouvernement. L’annonce est faite par Therno Saidou Diakit, consultant sportif et membre du comité de pilotage de la CAN 2025 lors d’une conférence de presse animée ce lundi 07 décembre 2020 à Conakry.

Dans son intervention, le conférencier, Therno Saidou Diakité est conscient de son handicape et révèle les maux dont souffrent ce groupe de personne. «Je suis handicapé moteur depuis à l’âge de 5 ans. Je vie les mêmes problèmes que mes compatriotes vivant avec handicape. En 2015 j’ai été coopté par la FEGUIPA (Fédération guinéenne pour la promotion des associations des personnes handicapées) en tant que personne ressource pour la réactualisation du projet de loi portant sur la protection et la promotion des personnes handicapées avec un financement de OSWA ».

Selon lui, la loi a été promulgué au mois de mais 2018 par l’Assemblée Nationale. « Depuis la promulgation de cette loi, les textes d’application n’ont pas suivit pour ce qui concerne précisément l’accès des personnes handicapées dans les bâtiments publics. Raison pour la quelle, j’ai initié cette conférence de presse pour attirer l’attention, non seulement de la FEGUIPA mais aussi du gouvernement afin qu’on se penche sur cette problématique ».

Dans la même logique, il a promis de continuer le combat jusqu’à la satisfaction de leur revendication. « Je vais poursuivre le lobbying afin que lors du remaniement du prochain gouvernement qu’il ai un haut commissariat, ou un secrétariat d’Etat, ou un ministère délégué pour des personnes handicapées. Parce que nous sommes confrontés à maints problèmes qui ne peuvent pas être reglés par une direction nationale à fortiori par une division, il nous faut un démembrement du ministère de l’action sociale et des personnes vulnérables pour prendre en charge les problèmes auxquels les personnes vivant en situation d’handicape sont confrontées aujourd’hui en Guinée ».

De son côté, Boubacar Diallo, représentant du département de l’action sociale rassure et promet de transmettre le message a qui le droit. « Nous avons suivi avec intérêt la communication du conférencier, nous sommes d’avis avec lui, certes, il ya des problèmes, mais le département est entrain de faires des efforts. Actuellement, nous sommes entrains de faire beaucoup d’activités liées à l’insertion et à la protection des personnes handicapées », rassure-t-il.

Aboubacar Pastoria Camara

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here